fbpx
 In Blog carrelage, Blog gros-oeuvre, Blog parquet, Conseils travaux
Ragréage

Comment faire un ragréage

Dans cet article, nous allons voir ce qu’est le ragréage, quels sont les différents types existants et à quelle utilisation ils conviennent. Nous verrons aussi comment poser un ragréage.

Nous allons démarrer cet article par présenter ce qu’est le ragréage et quand est-il nécessaire d’en faire un.

Chez Mon Coach Brico nous proposons des cours à domicile pour vous apprendre à faire vous mêmes votre ragréage. La première heure est à seulement 37€. Découvrez nos cours sur la préparation de sol.

Comment faire un ragréage : Présentation

Le ragréage correspond à l’action de lisser une surface comme un plancher, une dalle, une chape ou toute surface de support. Il intervient lorsque cette dernière possède des défauts de faible épaisseur, supérieurs à 5 mm. L’objectif est de rendre la surface la plus égale possible.

Mais pourquoi ragréer ? Quelle est l’utilité ? Vous devrez ragréer une surface si vous voulez poser un revêtement décoratif comme du parquet, du carrelage ou même de la moquette.

Cependant, il est important de noter qu’un ragréage n’est pas possible sur des dalles de type moquette ou plastique synthétique.

Notez aussi qu’il existe plusieurs types de mortiers de ragréages. Vous devrez donc faire un choix selon la surface que vous souhaitez égaliser. Nous verrons dans la partie suivante comment faire ce choix.

Comment faire un ragréage : Quel type pour quelle utilisation

Comme nous l’avons vu précédemment, il existe plusieurs types de mortiers qui ont chacun une utilisation spécifique. Pour être sur de choisir la bonne préparation, sachez que nos coach restent disponible pour vous apporter des conseils travaux. Vous allez devoir faire un choix selon plusieurs facteurs :

Les aspérités que vous souhaitez gommer,

La nature et l’endroit (extérieur/intérieur) du support que vous allez traiter,

Les défauts que vous voulez combler.

Les deux facteurs à vraiment prendre en compte sont les aspérités et les défauts à gommer. En effet, les grandes surfaces spécialisées vendent des produits adaptés à chaque surface en intérieur comme en extérieur.

Le type de mortier choisi dépendra de l’épaisseur des défauts. On classe habituellement ces défauts en trois catégories : inférieurs à 2 cm, entre 2 et 4 cm et supérieurs à 4 cm.

Premièrement, pour un ragréage inférieur à 2 cm il est préférable de choisir un produit de ragréage liquide auto lissant. Deuxièmement, un ragréage à base de mortier auto nivelant conviendra généralement pour des défauts de plus de 2 cm. Enfin, pour des aspérités supérieures à 4 cm vous devrez faire une chape de ragréage.

Dans la partie suivante vous allez découvrir la méthode pour poser un ragréage ainsi que le matériel nécessaire.

Comment faire un ragréage : L’outillage

Ragréer est une tâche qui se prépare en 3 étapes qui sont le diagnostic du support pour commencer. La deuxième étape est l’identification du type de défauts. On termine la préparation par le contrôle de l’humidité du sol.

Premièrement, afin de poser votre ragréage vous allez devoir vous munir de la liste de matériel suivante :

Mortier épais de réparation ou mortier de ragréage auto lissant selon votre situation,

Une truelle,

Une règle de deux mètres,

Un niveau,

Une truelle lisseuse,

Et un pinceau.

Comment faire un ragréage : La préparation du sol

Commencez la préparation du sol par enlever tout ce qui pourrait gêner la pose du ragréage comme une moquette ou une surface en plastique synthétique. Ensuite, nettoyez votre sol.

La première étape de préparation est donc le diagnostic du support. En effet, pour revêtir un sol vous devez avant tout contrôler que le sol est bien lisse et plat. S’il ne l’est pas, vous allez devoir identifier de quel type de défauts il s’agit.

La deuxième étape est donc l’identification du type de défauts. Pour cela, prenez une règle de maçon et posez-la sur le sol à plusieurs endroits et sur plusieurs axes. Ça vous permettra d’identifier où sont les défauts et leur nature. Si vous sentez des bosses, des aspérités ou des trous, le ragréage sera une étape incontournable.

Finalement, après avoir mesuré et identifié le type de défauts, vous pouvez passer à la troisième étape : le contrôle de l’humidité du sol. Vous devez savoir que pour recevoir un ragréage un sol doit être propre mais également sec. Il ne doit donc pas rejeter de l’eau.

Pour le savoir, voici une méthode très simple. Posez un plastique neutre sur le sol et revenez quelques heures plus tard. Si vous voyez des gouttelettes de condensation entre le plastique et le sol, cela signifie que votre est humide. Vous devez donc l’isoler d’une couche plastique et d’une chape flottante.

Votre sol est prêt à être ragréer. Vous allez pouvoir passer à la pose du ragréage, voici comment poser un ragréage.

Comment faire un ragréage : La méthode de pose

Dans cette partie, nous allons vous expliquer la méthode pour ragréer votre sol. Cette méthode consiste en deux étapes, la pose de la couche primaire suivie du ragréage.

Petit conseil : pour ragréer votre sol, travaillez avec méthode. Commencez par le fond de la pièce et rapprochez-vous de la porte.

Premièrement, vous allez commencer par poser la couche primaire aussi appelée couche d’accroche. La couche primaire permet d’empêcher les fuites à travers un sol trop poreux. Cette étape est obligatoire car si vous ne prenez pas en compte cette porosité vous risquez de devoir recommencer à zéro. Étalez votre couche sur le sol à l’aide d’un rouleau. Et laissez sécher environ 1H30.

Comment évaluer le degré de porosité ? La porosité de votre sol devient inquiétante si votre sol absorbe l’eau en moins d’une minute.

Après et seulement après ce diagnostic vous pourrez ragréer votre sol. Nous allons maintenant vous en expliquer la méthode.

Pour commencer, prenez votre mortier de réparation ou mortier de ragréage auto lissant selon votre cas. Munissez-vous également d’une truelle lisseuse. Préparez votre enduit en suivant les instructions données sur l’emballage du produit.

Vous pouvez maintenant commencer à poser. Versez une quantité suffisante d’enduit pour pouvoir lisser sur 1 mètre carré. Démarrez la pose par les angles en lissant sans appuyer. Vous n’avez pas besoin d’appuyer car, comme son nom l’indique, votre enduit est auto lissant, il fait tout le travail. Encore une fois, commencez toujours par le fond de la pièce.

Répétez cette opération jusqu’à ce que votre pièce ou surface soit enduite du mortier.

Comment faire un ragréage : Conclusion

Vous savez à présent ce qu’est le ragréage et quel type de mortier utiliser selon votre situation. Mais vous avez aussi appris comment préparer et ragréer votre sol.

Si vous décidez de faire appel à un artisan pour qu’il réalise vos travaux de ragréage sachez que 70% du coût de ses travaux c’est la main d’œuvre. Un bon moyen de faire des économies est donc de faire appel à nos coach travaux qui vous guideront étape par étape sur votre projet.

Pour réaliser ces travaux, faites-vous accompagner d’un pro en prenant des cours de bricolage à domicile permettant de bénéficier de conseils personnalisés.

Chez Mon Coach Brico nous proposons des cours à domicile pour vous apprendre à faire vous mêmes votre ragréage. La première heure est à seulement 37€. Découvrez nos cours sur la préparation de sol.

1H | VISITE CONSEIL À DOMICILE

• Rencontre avec le coach à domicile
• Validation de la faisabilité de mes projets
• Planifier & budgétiser mes travaux
• Liste d’outillages et de matériaux (30 minutes supplémentaire offerte)
• 50% de crédit d’impôt

 78€ soit 39€

après réduction d’impôts

Recent Posts
Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt
0

Start typing and press Enter to search

Panier
There are no products in the cart!