fbpx
 In Blog Electricité
disjoncteur différentiel

Le disjoncteur différentiel

Histoire de disjoncteur

Voici une petite histoire en guise de préambule, pour bien comprendre l’importance de la sécurité électrique chez soi, ce à quoi répond le disjoncteur différentiel : un patient fut emmené auprès d’un groupe de médecins pour subir des électrochocs dans un hôpital psychiatrique. En essayant de choquer le patient, l’un des médecins s’est lui-même choqué, ce qui a provoqué un effet domino.

De ce fait, les autres médecins furent également touchés. Le patient, pendant ce temps-là, essaya de se sauver et finalement reçu à son tour le choc attendu en bousculant un médecin lui-même touché. Puis l’histoire prit une tournure plus dramatique lorsque le docteur, en raison du choc électrique, devint mentalement instable.

Cette histoire présente un message important en lien avec la sécurité de la maison, contre les risques d’électrocution, de courts circuits et d’incendies électriques. La cause principale est un câblage défectueux, ou un défaut de terre. Par conséquent, il est important que chacun d’entre vous comprenne ce qu’est un disjoncteur différentiel, et comment il garantit la sécurité électrique de votre maison.
Pour en apprendre d’avantage découvrez nos cours de bricolage et notamment nos cours d’électricité à domicile

Qu’est-ce qu’un disjoncteur différentiel ?

Un disjoncteur différentiel est un appareil détecteur de courant différentiel, utilisé pour protéger un circuit électrique basse tension en cas de fuite. C’est un appareil que vous retrouverez parfois sous d’autres noms, comme par exemple interrupteur à courant différentiel.
Il contient un interrupteur qui éteint tout en une fraction de seconde, dès lors que le courant s’échappe et ne repasse pas en neutre. Le disjoncteur différentiel fournit une protection pour de petites fuites de courant, lesquelles surviennent lors d’une intervention accidentelle de l’homme ou lors d’un défaut d’isolation. Cette protection n’est pas possible avec des fusibles seuls.

Il existe 2 types de défaillances électriques, plutôt dangereuses :

Les défaillances de haute tension

Elles surviennent lors d’un court-circuit ou d’une défaillance de faible résistance. Un disjoncteur classique suffit pour vous en prémunir.
Les fuites de courant dues à une défaillance d’isolation, intervention accidentelle de l’homme etc.
De telles défaillances ne peuvent pas être détectées par un disjoncteur classique. Seul un disjoncteur différentiel peut les détecter.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Le principe fondamental sous-jacent au fonctionnement du disjoncteur différentiel est le suivant : le courant circulant dans l’équipement doit revenir dans sa totalité. S’il existe une différence, ne serait-ce que de quelques milliampères, elle est détectée. Ce qui coupe l’alimentation électrique.

Le courant qui s’échappe du système est appelé courant résiduel. Les disjoncteurs différentiels sont conçus de telle manière qu’ils sont capables de continuellement détecter et comparer une différence. Le courant résiduel varie entre les fils sous tension et les fils neutres. N’importe quel petit changement dans la quantité de courant dû à un événement quelconque amène le disjoncteur différentiel à couper le circuit.
Ils détectent la différence entre les quantités de courant en phase et en neutre : ils font disjoncter le circuit en cas de déséquilibre.

Avec une technologie avancée, certains fabricants ont même créés des appareils avec protection intégrée contre les court-circuits et les défauts de terre.

Les types de disjoncteurs différentiels

Comme expliqué ci-dessus, le disjoncteur différentiel est conçu pour vous protéger contre les défauts de terre et les risques associés, pour vous protéger autant que votre matériel. Et par extension la maison, car il existe des risques d’incendies. Vous trouvez 2 types de disjoncteurs différentiels disponibles sur le marché :

le disjoncteur différentiel 2 pôles

Il est utilisé en cas d’alimentation monophasé, qui comprend seulement un câble sous tension et neutre. Il contient 2 extrémités à la connexion des 2 câbles.

Le disjoncteur différentiel 4 pôles

Il est utilisé en cas de connexion d’une alimentation triphasée, comprenant 3 câbles en phase et 1 en neutre. Il se compose de 2 extrémités où les 3 câbles phase et neutre sont connectés.

Les différentes cotes des disjoncteurs différentiels

Pour les besoins de votre foyer, un disjoncteur différentiel 32-63A de 30-100 mA est généralement suffisant. Ce type de disjoncteur est très sensible. Il est possible qu’il y ait peu de déclenchement sans défaillance apparente. Si vous n’êtes pas un spécialiste et avez des doutes sur la cote, n’hésitez pas à consulter un électricien.

N’oubliez jamais que l’électricité est votre amie, seulement avec une protection complète en place et un coach travaux pour vous accompagner sur tous vos projets.

Recent Posts

Leave a Comment

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt
0

Start typing and press Enter to search

Panier
There are no products in the cart!