In Blog parquet
pose parquet
rénovation maison
La maçonnerie
formation bricolage
Le second oeuvre
L'électricité
La plomberie

La pose parquet flottant : toutes les choses à savoir

Aménager sa maison n’est pas si simple face aux nombreuses propositions qui s’offrent à nous concernant la décoration de notre intérieur. Malgré tout, vous avez enfin choisi d’opter pour un parquet flottant. Très bien. Laissez-nous vous expliquer la pose parquet flottant et sa définition même.

 

Vous avez bien dit parquet flottant ?

Tout d’abord, un parquet flottant est à peu près similaire à un véritable parquet en bois. Il a le même aspect mais n’est cependant pas composé de la même façon. En effet, la définition du parquet flottant est qu’il s’agit en réalité d’un parquet contrecollé, puisqu’il abrite plusieurs couches collées entre elles. Il abrite donc 3 couches : la première couche la couche de parement, la deuxième la couche intermédiaire et la troisième le contre-parement. Le parquet flottant est nommé ainsi car nous parlons principalement de la manière spéciale (et utile) dont le revêtement est posé au sol : il n’est pas fixé. Seul sa masse permet de le maintenir dessus.

 

La pose parquet flottant

Il existe plusieurs poses : la pose clouée, la pose collée et la pose flottante. Choisissez celle qui vous convient le mieux, en fonction de votre budget, du temps auquel vous comptez vous consacrer ou de vos préférences.

Voici les choses importantes à savoir avant le déroulement de la pose parquet flottant :

  • Il demande à être posé sur un sol impeccable et lisse afin de ne pas avoir des imperfections, vagues, décalages

  • La pose d’un parquet flottant est à bannir dans les pièces où l’humidité y est (au revoir la salle de bain !) car les lames du revêtement se gonfleront

  • Ne prévoyez pas de mettre des meubles lourds sur le parquet, pas assez solide pour cela, au contraire du parquet en bois massif

  • Attention aux planchers chauffants, au-delà de 28° ne pensez même plus à mettre un parquet flottant…

 

Déroulement de la pose parquet flottant en 10 étapes

1. Entreposez les lames de parquet 48h avant de commencer la pose, à température ambiante

2. Mettez une couche de film polyéthylène souple 

3. Mettez la sous-couche du parquet flottant (utile pour l’isolation phonique) 

4. Posez votre première lame dans le sens de la lumière sans qu’elle ne touche le mur, et mettez-y une cale de bois afin de créer un espace de 10 mm

5. Prenez l’extrémité de la 2ème lame dans la lame précédente en effectuant une pression et en rabattant vers le sol

6. Inclinez cette lame contre la lame de la première rangée

7. Répétez cela jusqu’à emboîter toutes vos lames à la suite des autres grâce aux rainures

8. Prenez votre marteau pour bien aligner les lames

9. Prenez votre scie sauteuse si vos lames ne sont pas bien ajustées en fin de rangée et redéfinissez-les

10. Le résultat est obtenu !

 

Outils nécessaires pour la pose du parquet flottant

  • Marteau 

  • Mètre

  • Scie sauteuse

  • Cale de frappe

  • Cales

 

L’avantage de la pose parquet flottant

  • Facile d’entretien et facile à poser. Que rêver de mieux ?  

  • Ce n’est pas cher, même si nous exigeons de lui une bonne qualité 

  • Nous pouvons le décorer comme bon nous semble (gris, noir, blanc, bois, pierre…)

  • Il peut tenir sur la durée selon le type de matériau choisi ou justement ne pas l’être afin de changer d’ambiance quand bon vous semble

  • Imite tous types de parquets et de types de bois

 

Et c’est ainsi que vous connaissez la pose du parquet flottant ! Faisable bien entendu par nos coachs travaux à travers nos cours de bricolage à domicile.

On vous dit à très vite sur Mon Coach Brico !

Recent Posts

Leave a Comment

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt
0

Start typing and press Enter to search

Panier
There are no products in the cart!