In Blog base du bricolage, Conseils brico, Conseils travaux, Partenariat
Tout ce que vous devez savoir sur la scie circulaire

Tout ce que vous devez savoir sur la scie circulaire

 

Les bons outils font les bons ouvriers, selon un proverbe. Mais encore faut-il connaître les « bons outils », pour savoir quand et comment les utiliser, et comment les choisir. La scie circulaire, par exemple, est irremplaçable pour des découpes nettes et précises dans le bois et ses dérivés. Et si on faisait le point ?

 

Quand utiliser une scie circulaire ?

 

La scie circulaire réalise des coupes en ligne droite avec rapidité et précision. Principalement dédiée à la coupe dans le bois et ses dérivés (bois brut, contreplaqué, aggloméré, MDF…), elle peut aussi s’attaquer, à condition de l’équiper de la bonne lame, au plastique par exemple.

Cette scie équipée d’une lame circulaire, en forme de disque, est idéale pour les coupes longues et droites dans les matériaux épais. Elle sera donc irremplaçable lorsque vous voudrez

  • vous lancer dans la réalisation d’un dressing sur mesure, pour découper les étagères,
  • construire la cabane de jardin des enfants ou le poulailler en bois,
  • poser un nouveau plancher – pour des découpes impeccable des lames,
  • réaliser de gros travaux de rénovation, qui impliqueront la coupe de panneaux de structure, des éléments de charpente,
  •  

 

A savoir : Les néophytes pensent généralement que la scie circulaire coupe le bois « en descendant ». Ce n’est pas le cas : la lame coupe en remontant !

 

Un outil à manipuler avec précaution

 

La scie circulaire est un outil puissant… et par conséquent qui exige d’être utilisé avec précaution.

En particulier, prenez l’habitude de toujours :

  • vous équiper correctement : portez des lunettes de protection car des éclats de bois peuvent être projetés, un casque anti-bruit car c’est un outil bruyant,
  • porter un masque anti-poussière, et/ou brancher la scie à un aspirateur si ce raccordement est prévu, pour éviter de respirer la sciure produite,
  • manier la scie circulaire à deux mains, systématiquement : une main sur la poignée de guidage (à l’arrière de la scie) et l’autre sur la poignée avant,
  • ne jamais toucher au carter escamotable et au carter fixe(et encore moins les démonter), qui protègent la lame et empêchent la main de l’atteindre,
  • brancher la scie uniquement le temps de son utilisation. Une fois la découpe terminée, débranchez-la.

 

Choisissez la scie circulaire qui vous convient

 

Ne choisissez pas systématiquement la scie la plus puissante, en pensant que « qui peut le plus peut le moins ». Cela pourrait vous amener à choisir un modèle très lourd, qui serait difficile à manier, et disproportionné par rapport à vos besoins.

Vous allez vite constater que la scie circulaire se décline en de nombreux modèles. Faites votre choix en fonction :

  • de la puissance. Plus la puissance est importante, plus votre scie pourra couper des matériaux durs et/ou épais. Pour couper du parquet ou du MDF d’épaisseur modeste, une scie de 1 000 à 1 200 watts sera parfaite. Pour découper des poutres, allez voir du côté des scie de 1 800, 2 000 watts voire plus.
  • de la profondeur de coupe. Allez-vous découper du pin de 20 mm ou un madrier de 80 mm ? Bien sûr, pensez à l’usage le plus exigeant prévu.
  • du poids.

 

Mais attention, ces trois critères sont liés. Une machine puissante est dotée d’un moteur plus lourd, capable de couper des matériaux plus épais…

 

Enfin, le choix du mode d’alimentation – avec fil ou sans fil – dépend de vos projets. Un modèle sans fil est plus pratique à manier, et tout particulièrement lorsque l’on travaille en extérieur par exemple. Et les modèles sans fil peuvent aussi être assez puissants pour assumer de nombreux travaux. Toutefois pour un usage intensif – des journées de travail en continu – un modèle filaire vous évitera de penser à recharger les batteries !

 

A chaque découpe sa lame

 

Choisir la bonne scie est un bon début. Mais vous devez aussi l’équiper de la lame qui correspond à la découpe prévue.

 

Les lames se déclinent en différents diamètres, matériaux et dentures.

  • La profondeur de découpe augmente avec le diamètre de la lame. Attention, si les lames existent de 40 à 100 mm en général, chaque scie peut utiliser certains diamètres,
  • La finesse de la découpe augmente avec le nombre de dents : 12, 24, 48, 64… Ainsi, une lame 10 dents permet de réaliser des coupes grossières et rapides, une lame 48 dents sera indispensable pour une coupe nette (par exemple pour ajuster le plan de travail de la cuisine). La forme des dents (alternées, en U, trapézoïdale…) est aussi prévue pour différents usages : on ne coupe pas un madrier avec la même lame qu’une étagère en pin !
  • Le matériau de la lame doit être choisi en fonction du matériau à découper : une lame acier ou au carbure de tungstène (pour un usage plus intensif) pour le bois, une lame diamant pour le carrelage…

 

Le choix est donc parfois complexe, mais un marquage précis indique, sur chaque lame, son usage type. En cas de doute, n’hésitez pas à solliciter un conseiller !

 

 

 

1H | VISITE CONSEIL À DOMICILE

• Rencontre avec le coach à domicile
• Validation de la faisabilité de mes projets
• Planifier & budgétiser mes travaux
• Liste d’outillages et de matériaux (30 minutes supplémentaire offerte)
• 50% de crédit d’impôt

 78€ soit 39€

après réduction d’impôts

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Recent Posts

Leave a Comment

0

Start typing and press Enter to search

Panier
There are no products in the cart!