Tout savoir sur la cheville Molly - Mon Coach Brico
 In Conseils brico, Conseils travaux
cheville Molly

Tout savoir sur la cheville Molly

Pièce indispensable pour fixer un objet lourd sur un support creux, si petite et discrète qu’elle soit, la cheville Molly assure un rôle très important et sa présence est non négligeable. La cheville Molly est un dispositif métallique qui permet un meilleur accroche au mur et son choix se fait en fonction du poids de la charge à supporter. Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur la cheville Molly : sa description technique, ses différentes formes et son utilisation. 

 

Cheville Molly : description technique

On fait souvent référence à la cheville mécanique à expansion par déformation dès qu’on parle de cheville Molly. Cette dernière possède un système d’ancrage d’une grande résistance et un risque d’arrachement faible grâce à sa forme et son mode de fonctionnement. La cheville Molly est notamment composée de plusieurs éléments qui contribuent ensemble pour garantir une liaison résistante. Elle comprend :

  • Une tête large qui assure la fixation du côté extérieur. Elle est spécialement conçue pour s’apprêter à tous types de support pour éviter de les endommager 
  • Des branches cintrées, présentant un pli au milieu, qui une fois dépliées prennent la forme d’un trapèze
  • Des raidisseurs longitudinaux sont des petits filaments plastiques longitudinaux qui servent d’appui aux branches cintrées
  • Un écrou cylindrique qui empêche de désolidariser le montage.

 

Cheville Molly : les différents types

Il existe trois sortes de chevilles Molly qui se distinguent par leur mode de fixation :

  • La cheville Molly à expansion classique s’insère dans un trou préalablement percé dans le mur et est sertie à l’aide d’une pince à expansion. 
  • La cheville Molly autoforeuse s’insère dans le mur par vissage de l’écrou qui se trouve sous la tête. Ce type de cheville n’est pas doté d’écrou sous les raidisseurs mais d’une pointe de forage et de guidage munie de picots anti-rotation. 
  • La cheville Molly autoperceuse se fixe par frappe au marteau puis elle est sertie à la pince à cheville. 

Toutefois, quel que soit le type de cheville, leur composition et leur fonctionnement restent pratiquement les mêmes. C’est leur mise en œuvre ainsi que le matériau de support qui va les différencier. Il existe également des chevilles Molly de différentes largeurs et différentes longueurs. Afin de déterminer celle qu’il vous faut, vous devrez tenir compte de certains critères. 

 

Cheville Molly : critères de choix

On ne choisit pas les chevilles Molly au hasard, il est important de tenir compte de certains critères pour garantir la stabilité et la résistance de la liaison. 

Pour s’assurer qu’on a choisi la cheville à la bonne taille, il faudra prévoir la charge maximale qu’elle va supporter ; si la charge totale est inférieure à 20 kg, la cheville adéquate doit être de diamètre compris entre 3 et 5 mm. Et pour une charge inférieure ou égale à 50 kg, le diamètre de la cheville sera compris entre 6 et 8 mm. D’ailleurs, la capacité de charge des chevilles Molly est mentionnée sur leur emballage.

 

Quant à la longueur de la cheville dépendra de l’épaisseur du support. Il est plus prudent de choisir un modèle à la plus grande longueur.

La nature du support de fixation est également déterminant dans le choix d’une cheville. Les chevilles Molly autoperceuses et autoforeuses ne peuvent être utilisées que sur des plaques de plâtres. Pour tout autre type de matériau de support creux comme le parpaing, la brique creuse, on utilisera la cheville Molly à expansion classique.

 

Cheville Molly : Fixation

Voici les étapes à suivre de la mise en œuvre d’une cheville Molly :

Etape 1 :  Repérage et perçage 

Repérez au crayon l’emplacement des chevilles Molly. Choisissez un foret de même diamètre que la cheville, puis percez sur les points de repérages.

Pour une cheville autoforeuse, nul besoin de faire un perçage ; la cheville est conçue pour réaliser d’elle-même le perçage. Pointez la cheville sur le repère puis visser à l’aide d’une clé adaptée. Quant à la cheville autoperceuse, pointez la cheville et frappez-la avec un marteau.

Etape 2 : Mise en place du corps de la cheville 

Enfoncez la cheville dans le trou puis dévissez la vis métallique avec une pince à cheville. Frappez la collerette avec un marteau pour bien enfoncer les petits crocs dans le mur. Remettez la vis en laissant quelques millimètres.

Etape 3 : fixation de la cheville 

Avec une pince spéciale pour chevilles Molly, insérez la vis qui dépasse de quelques millimètres dans la tête de la pince et serrez. Ce procédé permettra de déformer les branches métalliques de la cheville et d’ancrer le corps de la cheville dans le mur.

Etape 4 : Fixation de l’objet 

Retirez la vis de la cheville et fixez votre objet puis remettez la vis dans la cheville tout en la serrant fermement.

 

Découvrez ici comment enlever une cheville Molly.

cheville Molly, Tout savoir sur la cheville Molly

1H | VISITE CONSEIL À DOMICILE

• Rencontre avec le coach à domicile
• Validation de la faisabilité de mes projets
• Planifier & budgétiser mes travaux
• Liste d’outillages et de matériaux (30 minutes supplémentaire offerte)
• 50% de crédit d’impôt

 78€ soit 39€

après réduction d’impôts

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Recent Posts

Leave a Comment

0

Start typing and press Enter to search

Panier
There are no products in the cart!